Cet été, nous sommes partis faire la Suisse en van avec un road trip d’une dizaine de jours. Toutefois, nous avions certaines appréhensions avant de partir: doit-on refaire notre passeport, ce voyage va t’il nous ruiner, comment allons-nous trouver des spots dodo sans risquer de nous faire déloger… De retour de Suisse, on fait le point sur tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer à votre tour dans ce road trip.

Lac d'Emosson

Avant de partir

Passer la frontière

La Suisse ne fait pas partie de l’Union Européenne mais elle fait partie de l’espace Schengen. Pour entrer sur le territoire, une carte d’identité en cours de validité suffit si vous êtes belge ou français.

La monnaie

Le Suisse a sa propre monnaie, le Franc Suisse (CHF en abrégé). Faire du change avant le départ n’est pas vraiment nécessaire car la carte bancaire est acceptée partout, même pour les petites sommes. Nous avions retiré un peu d’argent dans un distributeur et il nous est finalement resté sur les bras.

La langue

Ou plutôt les langues car la Suisse possède 4 langues nationales. La langue pratiquée dépend des cantons où vous vous trouvez, un peu comme en Belgique. La langue la plus parlée est l’allemand, suivi de l’italien, le français et le romanche. Mais pas d’inquiétude, les suisses parlent très bien anglais. Nous n’avons donc jamais eu de problème pour nous faire comprendre.

Circuler en Suisse

Une vignette est obligatoire pour circuler sur l’autoroute. Il est donc possible de s’en passer si vous n’êtes pas pressé et choisissez de prendre les voies secondaires. La vignette est à coller sur le pare-brise du véhicule et est valable pour l’année civile. Vous pourrez l’acheter sur internet, directement au passage de la frontière (ce que nous avons fait) ou dans les stations service. Le tarif pour 2022 est de 42€. 

Lac d'Emosson

La Suisse en van: le camping sauvage est-il autorisé ?

Les campings sont très chers et en été, souvent complets si vous n’avez pas réservé à l’avance. En même temps, trouver un chouette spot dodo peut se révéler compliqué. Vérifier toujours la signalisation. Si un panneau indique qu’il est interdit aux vans de rester la nuit, respecter l’interdiction au risque de vous retrouver avec une amende le lendemain.

Nous avons beaucoup utilisé l’application Park4Night en lisant attentivement les commentaires avant d’éviter de mauvaises surprises. Mais nous n’avons jamais été seuls sur un spot…

Lorsque les parkings sont autorisés la nuit, ils sont souvent payants. Mais il est toujours possible de payer en ligne. Plus besoin de petite monnaie et c’est bien pratique !

Quel budget prévoir?

Gardez à l’esprit que le cout de la vie est beaucoup plus cher qu’en Belgique ou qu’en France. En fonction de votre itinéraire et de vos visites, prévoyez un budget important pour l’essence, le camping et les attractions touristiques (les remontées mécaniques par exemple sont vraiment très chères).

Enfin, attention à votre forfait téléphonique ! Vous devez absolument anticiper et prévoir un forfait qui couvre la Suisse au risque d’avoir une très mauvaise surprise…

On espère que ces informations vous aideront à préparer au mieux votre road trip en Suisse en van. Si vous souhaitez découvrir notre itinéraire, nos spots dodos et nos randonnées, vous pouvez poursuivre votre lecture en consultant cet article.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *